L'association Rurale Agricole de Guyane

ARAG association Rurale Agricole de Guyane : un modèle de développement durable après tout juste 5 ans d’existence.

L’ARAG a pour objectif le développement et le maintien de l’agriculture raisonnée et traditionnelle, de développer et favoriser la production bio frais et/ou surgelés pour couvrir les besoins en autoconsommation, de viser l’exportation/l’importation de tous produits issus de l’agriculture.

Vous lisez Outre-mer L'association Rurale Agricole de Guyane

ARAG association Rurale Agricole de Guyane : un modèle de développement durable après tout juste 5 ans d’existence

L’ARAG a pour objectif le développement et le maintien de l’agriculture raisonnée et traditionnelle, de développer et favoriser la production bio frais et/ou surgelés pour couvrir les besoins en autoconsommation, de viser l’exportation/l’importation de tous produits issus de l’agriculture.

Objet de l’ARAG :

Valoriser et promouvoir les produits agricoles patrimoniaux du bassin amazonien;
Intégrer et développer dans les exploitations agricoles la production d’espèces patrimoniales et endémiques;

  • Développer les filières économiques;
  • Effectuer des acquisitions ou opérations dans le cadre de son objet ;
  • Accueillir, encadrer et soutenir les porteurs de projets agricoles;
  • Représenter et défendre les intérêts de ses adhérents.

Activités de l’ARAG :

Développement local, promotion de solidarités économiques (aide à la création d’activités économiques individuelles)

L’ARAG a la gestion de deux domaines agricoles sur le Mont-Mahury, les lieux dits « domaine Pascaud » et « domaine Diamant », situés sur la commune de Rémire-Montjoly et appartenant respectivement au Conseil Général de la Guyane et au Conservatoire du Littoral. Ces domaines sont également classés au Patrimoine Culturel de Guyane par la Direction des Affaires Culturelles (DAC) du fait de la présence de nombreuses gravures rupestres et de vestiges archéologiques d’anciennes habitations et fermes historiques du Mont Mahury. Par ailleurs, le domaine Pascaud est classé par le Conseil Départemental de la Guyane parmi les espaces naturels sensibles.

Sur ces domaines, l’association développe ses activités de conservation du patrimoine culturelles et ses projets agricoles de plantes patrimoniales telles que le Cacao, le Café, les Palmiers, la Vanille, le Bois de Rose, les plantes aromatiques et celles de la pharmacopée locale. Un réseau de sentiers pédestres éco-touristiques est accessible de manière permanente au public. Ce réseau de pistes et layons relient les différents sites agricoles, de gravures rupestres et de vestiges archéologiques. Monsieur Yves Delecroix, Vice-président de l’ARAG, assure l’animation pédagogique des sites ainsi que de la production locale de Cacao et de chocolat. En 2014, 560 visiteurs préinscrits ont participé aux visites guidées. Pour cette année  2015, ce sont près de près de 1000 visiteurs qui sont attendus sur les différents sites.

L’action proposée

L’Association Rurale Agricole de Guyane (ARAG) s’inscrit dans une dynamique Économique Sociale et Solidaire (ESS) et s’est engagée dans l’Insertion par l’Activité Économique (IAE). Elle a obtenu du Conseil Départemental d’Insertion par l’Activité Économique (CDIAE) du 22 Octobre 2014 l’agrément pour la création de l’atelier Chantier d’Insertion « ACI Mahury». L’ACI Mahury, a pour mission d’employer, d’encadrer et de former jusqu’à 8 salariés issus du public en démarche d’ insertion sur le territoire guyanais, tout en contribuant aux activités collectives et économiques de l’association. Les activités de l’ACI Mahury s’inscrivent dans deux domaines d’interventions de l’ARAG:

  • la conservation et la valorisation du patrimoine archéologique, rupestre, immatériel et Biodiversité du Mont Mahury sur la commune de Rémire Montjoly.
  • la promotion et l’agriculture durable des plantes patrimoniales guyanaises (Cacao, Vanille, Bois de Rose, Café, Palmier, PAPAM, ...)

 
Parmi le public bénéficiaire, les 8 salariés en insertion, 4 postes sont pourvus pour des personnes placées sous main de justice et 4 postes sont pourvus par des bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA).
Les salariés en insertion bénéficient de l’intervention d’un accompagnateur socioprofessionnel chargé de les aider à résoudre leurs problèmes d’ordre social, administratif, de santé, d’addiction et de toxicomanie d’une part, et de les conduire dans une progression professionnelle et de formation pour lever certains freins à leurs accès à l’emploi, d’autre part.
Les salariés en insertion bénéficient d’un encadrement technique adapté aux missions de travail dont ils sont en charge. L’Encadrant Technique d’Insertion (ETI) donne accès à la connaissance et aux savoirs de base (compétences socles) et accompagne les salariés vers l’acquisition de compétences professionnelles.

L’insertion du public visé s’opère par la formation, l’emploi et dans le cas de l’ACI Mahury par la conservation et la valorisation du patrimoine culturel et vivant.
L’année dernière l’ARAG a participé aux trophées des associations de la Fondation EDF. Ces trophées des associations récompensent les actions d’associations locales en faveur des jeunes dans les domaines de l’environnement,  de la culture et de la lutte contre la toxicomanie.