Louis Mazari

Louis Mazari est le nouveau directeur des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE) de Guadeloupe. Il a  pris ses fonctions en mars 2015.

Monsieur Mazari a succédé à Martial Arconte qui a pris sa retraite. Il nous vient directement de la Réunion où il occupait les fonctions de directeur-adjoint depuis 2011.

Vous lisez Portrait Louis Mazari

Quelles sont vos missions ?

Le développement économique et des emplois dans le respect du droit du travail, du droit des consommateurs et celui de la concurrence. Pour cela, il y a toutes les compétences des ex services qui ont fusionné pour créer la Dieccte : direction du travail, de la concurrence, de l’industrie, commerce artisanat, commerce extérieur, tourisme.

Connaissiez-vous la Guadeloupe avant d’y poser vos valises ?

J’y suis venue une semaine en 2007 à l’occasion d’un séminaire des Rup sur les fonds européens.

A travers toutes les missions et compétences de la Dieccte, il est régulièrement dit que la grande difficulté est d’avoir à concilier des intérêts souvent contradictoires?

Ces missions sont plus complémentaires que contradictoires. Il ne peut y avoir de développement économique durable sans respect des droits sociaux, comme celui des consommateurs ou de la concurrence.

Qu’apportez-vous personnellement à cette fonction ?

La connaissance et la fierté de tous ces métiers pour une action de l’état cohérente  en partenariat avec tous les acteurs du champ économique dans le respect des compétences de chacun.

Si on devait évoquer l’Homme en laissant de côté le haut fonctionnaire que dirait-on ?

Qu’il a une appétence pour le travail d’équipe et le respect des autres.

Premières impressions sur ce poste trois mois environ après votre prise de fonction?

De formidables chantiers à ouvrir, des acteurs investis dans leurs missions. Un dialogue social à reconstruire.

Quel genre de chef êtes-vous ?

Un chef à l’écoute, avec des idées, des convictions notamment sur nos missions de service public. Un chef qui privilégie le travail d’équipe et la délégation pour une responsabilité partagée.

Ce grand écart d’un hémisphère à l’autre est-il plus ou moins dépaysant?

Pas trop dépaysant.

Succéder  à un natif de la région a t-il été vécu sans à priori particulier?

En effet, sans a priori particulier, car je suis un être profondément respectueux des territoires, des hommes et des femmes de ce territoire.

Les sonorités du créole guadeloupéen font elles déjà sens à vos oreilles?

Pour ne rien vous cacher, ce n’est pas encore le cas, mais cela ne devrait pas tarder.

Où en êtes-vous vraiment de votre adaptation ?

Sur de nombreux sujets, j’ai le sentiment d’être en Guadeloupe depuis longtemps...Je m’immerge lors de mes loisirs en pratiquant le footing, le vélo, la marche. C’est ma façon à moi de découvrir les splendeurs de la Guadeloupe.

Un grand nombre de guadeloupéens a pu ainsi sans le savoir côtoyer le nouveau directeur de la DIECCTE, lors du 18è relais inter entreprises du 27 mai. Louis Mazari baskets aux pieds, avait intégré sans complexe, l’équipe de l’ARS. Ce team fut crédité d’une honorable 39è place sur 71 équipes classées.

L’Homme a laissé au Bas de la Rivière, siège de la DIECCTE à Saint Denis de la Réunion le souvenir d’un fonctionnaire affable, très enjoué, assez ouvert.

En Guadeloupe, tant à Bisdary que sur les autres sites de la DIECCTE, ce sont des propos similaires qui fleurissent. On le dit « très à la portée des agents », plutôt dynamique et détendu. C’est bien cet homme avenant que notre rédaction a accueilli.

La première de ses missions ayant été fort logiquement d’assurer la continuité des actions mises en route par Martial Arconte, son prédécesseur ; rappelons tout simplement que Louis Mazari est à la barre de la DIECCTE pour 5 ans...Dans la foulée d’un premier séjour assez long en outre-mer, cet homme d’expérience le sait déjà : «  les missions délicates ne vont pas manquer »!

Louis Mazari, un visage connu des fidèles d’Alias, le nouveau directeur de la Dieccte est intervenu dans le cadre de notre rubrique consacrée à l’insertion par  l’activité  économique.