La Mission Locale de La Guadeloupe Un tremplin vers l’insertion !

Installée en Guadeloupe depuis 1991, la Mission Locale accueille tous les jeunes de 16 à 25 ans pour leur offrir ses compétences en matière d’orientation et d’insertion professionnelle et sociale.

Acteur engagé de l’économie sociale et solidaire et fer de lance des politiques d’insertion, la Mission Locale innove autant qu’elle fédère. Focus sur une structure qui ne manque ni d’objectifs, ni d’avenir !

Vous lisez Des territoires et des hommes La Mission Locale de La Guadeloupe Un tremplin vers l’insertion !

Une mission de service public

Association loi 1901, la Mission Locale remplit des obligations de service public. Ainsi, chaque année, plus d’un million de jeunes est accompagné par ces structures qui constituent le 1er réseau national d’insertion des jeunes.

Forme de mise en commun de moyens entre l’État et les collectivités locales, les structures travaillent en partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques, politiques, publics et associatifs de leurs territoires. Elles permettent l’adaptation territoriale et décentralisée des politiques et des dispositifs d’insertion en faveur des jeunes.


Structure de proximité, dont le siège administratif est situé aux Abymes, la Mission Locale de Guadeloupe accueille, informe, oriente et accompagne les jeunes tout en respectant les missions définies par les protocoles. Forte de son ancrage local, cette dernière est également chargée d’observer et d’apporter son expertise sur les réalités socio-économiques de son territoire. Assurant la cohésion entre les différents acteurs de l’insertion, elle déploie une ingénierie de projet adaptée et anime des réseaux de partenaires issus de domaines variés.

 

Une approche individualisée dans une dynamique globale

La Mission locale de La Guadeloupe a développé un mode d’intervention global au service des jeunes. Son offre d’accompagnement s’exerce sur l’ensemble des leviers qui favorisent l’insertion : emploi, formation, orientation, mobilité, logement, santé, culture et loisirs. Moyen efficace pour débloquer les obstacles, cette approche globale permet, en outre, de stimuler l’autonomie des jeunes et de garantir une égalité d’accès aux droits et aux services existants sur le territoire.

Aidée de son pôle social, la Mission Locale de Guadeloupe s’emploie à revaloriser le lien social, base essentielle du retour à l’emploi durable.  Pour prendre en charge les jeunes les plus précaires, la Mission Locale a su mettre en place des mesures d’urgences efficaces. Ainsi, dans le cadre du Soutien Social Individualisé et de son Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ), elle assure notamment les bilans de santé, suivis psychologiques, aides financières, et hébergements en Appartements Relais.

S’appuyant sur un réseau associatif fidèle et sur les acteurs des quartiers, la Mission Locale repère les jeunes non inscrits tout en développant des actions en direction de ceux qui ne fréquentent pas la structure. La solidarité rythme les échanges !

 

La formation et la création placées au cœur des dispositifs

Parmi les nombreux dispositifs, le Contrat d’Insertion à la Vie Sociale (CIVIS) s’adresse à des jeunes de 16 à 25 ans et propose une offre de service sous forme d’ateliers spécifiques. En 2014, 1385 Guadeloupéens ont bénéficié de cet accompagnement renforcé. Très impliquée dans la mise en place du nouveau dispositif « Garantie Jeunes », destiné aux jeunes les plus éloignés de l’emploi et en situation de grande précarité, la Mission Locale de Guadeloupe propose également un parcours intensif d’accès à l’emploi et à la formation.

 

La Mission Locale accompagne les jeunes vers la qualification en les mettant en relation avec tous les programmes de formation du territoire tels que le Programme Régional de la Formation Professionnelle, celui de Pôle Emploi, du RSMA, ou encore le programme du Conseil Général pour les bénéficiaires du RSA. Par ailleurs, elle participe activement au programme d’Aide à la Mobilité et stimule les actions interrégionales avec l’Association Régionale des Missions Locales des Antilles Guyane (ARMAG).     

Porteuse de projets, la Mission Locale oriente, sensibilise, et accompagne les jeunes dans leur projet de création d’activité. Pour transformer l’idée en projet viable, la Mission Locale dispose de nombreux outils de développement, de formation et de financement pour soutenir ses créateurs.

Disposant d’un solide réseau de partenaires pour répondre à ses objectifs, la Mission Locale de La Guadeloupe guide une jeunesse pleine d’avenir ! À la fois tremplin vers la réussite et source d’innovation, elle s’est rapidement imposée comme l’un des acteurs essentiels du tissu socio-économique du territoire. Une harmonie cependant fragile qui, sans l’appui des collectivités territoriales, pourrait bien, un jour prochain, être freinée dans ses élans...

190 468,59€
versés en 2014 dans le cadre du Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ)
Attribué par une commission composée de représentants du Conseil Général, de la DIECCTE, de la DJSCS, de l’ASP et de la Mission Locale, le Fonds d’Aide aux Jeunes permet d’apporter une aide individuelle aux bénéficiaires de Guadeloupe. Du simple secours financier d’urgence au soutien individualisé à un projet d’insertion sociale, les prestations sont variées et offrent un accompagnement personnalisé.

 

Rencontre avec Max Laurent, directeur de la Mission Locale de La Guadeloupe

Quelle est la particularité de la Mission Locale de La Guadeloupe ?

M.L. : « L’institution n’est pas une structure isolée, elle se doit d’être proche des acteurs économiques et sociaux, c’est un relais. Elle s’inscrit dans un contexte actuel de mutualisation. Son rôle est d’assurer un travail de proximité pour trouver des solutions, créer des projets, sortir les jeunes de l’isolement. L’aspect social est primordial, et pour bien faire, nous sommes soutenus par notre premier partenaire : le Conseil Départemental. Notre accompagnement social permet une approche individualisée dans la dynamique globale. Nous tenons compte de l’individu sous toutes ses composantes et l’amenons vers un parcours personnalisé d’insertion. »

Quels types de difficultés rencontrez-vous dans la mise en place de vos dispositifs ?

M.L. : « Notre mission étant d’orienter notre travail vers l’accès à l’emploi, il nous faut acquérir une nouvelle proximité avec les collectivités territoriales. Nous devons travailler en étroite collaboration avec les acteurs en faveur de la cohérence territoriale. À l’heure actuelle, nous nous impliquons dans cette voie par notre rôle actif en matière de « Contrat-Ville » (prioritaires pour l’État), ou encore par la mise en place du nouveau dispositif « Garantie Jeunes ». Nous entretenons un fort partenariat avec Pôle Emploi mais également avec le Conseil Départemental. Dans ce cadre, nous procédons aux suivis des jeunes bénéficiaires du RSA et ceux de  l’Aide sociale à l’enfance. Nous pilotons aussi les Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ). Nous collaborons également avec la Région. »

La cohésion, un axe de réflexion pour l’avenir ?

M.L. : « Notre préoccupation essentielle est la mise en place d’une stratégie commune. Les élus doivent s’intéresser davantage à la Mission Locale et nous confier les moyens nécessaires pour continuer de développer nos projets. En tant qu’interlocuteur privilégié des jeunes et de l’État en matière d’insertion, il faut donner à la structure les moyens de ses ambitions et mettre en place un réel plan d’action. »

 

La Mission Locale de La Guadeloupe, c’est :

• 8 antennes, 4 permanences, 10 points-relais
• 14103 Jeunes en contact avec un conseiller en 2014.
• 4 091 nouveaux jeunes accueillis en 2014
• 1 745 jeunes en contrats d’avenir