En 2018, le nombre de déchets dans les océans dépasse plus de 150 millions. Le forum économique mondial estime que ce chiffre peut encore monter en flèche d’ici 2050 si aucune mesure n’est prise en compte. Justement, pour y remédier, de nombreuses initiatives sont entreprises. Elles ont pour but de limiter le nombre de déchets qui polluent l’océan. En voici quelques-unes des plus marquantes.

Quatre initiatives pour les océans

Ce sont des projets qui se démarquent dans la lutte contre la pollution de l’environnement. Ils encouragent la population à ne pas jeter leurs déchets plastiques dans l’océan.

Yes We Cannette

C’est une initiative issue des pays qui constituent le DOM-TOM ou les territoires français d’outre-mer. Entre autres, Yes We Cannette est une démarche écologique qui vient de Mayotte. Comme son nom l’indique, cette association a pour principal objectif de collecter des déchets de cannettes en métal.

Par ailleurs, elle intervient aussi dans des actions humanitaires auprès des habitants de la Mayotte. Elle sensibilise la population par rapport à l’importance de ne pas salir les rivières avec des déchets en tout genre. Que ces derniers soient en plastique ou en métal.

L’un des objectifs de l’association est de créer une laverie solidaire pour la population. De cette façon, la pollution de la rivière avec le savon est évitée.

LVD Environnement Mayotte

C’est une association mahoraise qui vise à encourager le recyclage de déchet. Dernièrement, elle a décidé de mettre en place une application qui vise à encourager les jeunes à se mettre davantage au tri. Le but de la démarche est de récompenser toutes les personnes qui font un triage efficace des déchets qui l’entourent.

L’objectif de cette initiative consiste à multiplier les démarches de recyclage au plus vite. En effet, la situation actuelle est critique. Des études ont démontré que 3,5 millions de déchets flottent à la dérive à travers l’Océan Pacifique. Un nombre qui peut tripler d’ici 20 ans si la situation n’est pas contrôlée.

LVD Environnement espère limiter au maximum la pollution avec le plastique grâce à ce projet d’application.

Fourmize

Ce projet ultramarin (qui vient des pays d’outre-mer) nous vient directement de l’île de la Réunion. C’est une démarche qui vise à initier la communauté au recyclage et au tri. Cette nouvelle communauté de trieur est appelée « les mizes ». Ces derniers se voient remettre une récompense à chaque acte écologique effectuée.

Pour la mise en place du projet, l’initiative fait appel à la technologie moderne. Le but est de placer un système qui va comptabiliser les déchets rapportés par chaque personne. Ceux-ci sont stockés dans un conteneur. Chaque fois qu’une personne vient y déposer des déchets qui sont triés au préalable, il obtient des points. Par la suite, il peut les reconvertir en bons de réduction utilisable auprès d’un commerçant. Il peut aussi les transformer en dons solidaires. C’est-à-dire qu’il décide d’offrir ces points à autrui.

BeeBee world

C’est un projet innovant qui participe à la sauvegarde de la planète. BeeBee world est une application qui aide les gens à faire le tri de leurs déchets. Grâce à cette initiative, il n’est plus nécessaire de faire des recherches à travers les moteurs de recherche.

BeeBee world est une initiative qui incite les gens à avoir de l’intérêt pour le triage de déchet. L’application les apprend de manière ludique à faire un tri sélectif. Toutes les personnes qui l’utilisent peuvent apprendre divers écogestes. C’est-à-dire des habitudes qui consistent à recycler et réutiliser pour produire le moindre déchet.

Il existe une communauté BeeBee world au sein duquel les membres peuvent se partager des conseils. Tous les gestes qui peuvent sauver la planète y sont les bienvenus. Le tout, à travers un cadre ludique et amusant.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here