Une association a toujours besoin d’un soutien pour fonctionner sur le long terme. Pour celle qui se trouve en Outremer, elle peut compter sur l’accompagnement de la Direction générale des Outremers. Cette demande de soutien recouvre une partie du capital nécessaire à l’association pour réaliser un projet. Pour l’obtenir, il faut faire une demande et suivre des procédures bien marquées.

Le soutien d’une association en Outremer

La raison d’être d’une association tourne toujours autour de l’un des thèmes ci-après. C’est-à-dire, soit, elle œuvre dans le domaine de la solidarité et la santé. Soit c’est d’ordre culturel ou destiné à la jeunesse et au sport.

Dans le domaine de la santé et la solidarité

La direction générale des Outremers et le Ministère des Outremers sont les deux principaux acteurs qui aident les associations dans les DOM-TOM. Ce sont les territoires français qui se trouvent en outremer ou en dehors de l’hexagone.

La santé est un point important dans les zones ultramarines (pays des DOM-TOM). La plupart de ces pays comme la Guadeloupe et Mayotte ne disposent pas encore de toute l’aide nécessaire pour promouvoir la santé de la population.

Le soutien aux associations dans le domaine de la santé vise à renforcer la prise en charge médicale. Cet aide sert surtout à apporter une touche d’innovation dans les moyens et procédures de traitement offertes aux patients. Dans les DOM-TOM, le domaine de la santé est un secteur qui est encore fragile et en plein redressement.

Les pays ultramarins comme la Guadeloupe et la Martinique ont cruellement besoin de soutien sanitaire. Cela permet de mettre en place des infrastructures pouvant fournir des soins des plus classiques aux plus complexes. Ce sont des actions que réalisent les associations à travers les soutiens de tout part qu’elles obtiennent.

Sur le plan culturel

Une association dans les pays d’outre-mer a également pour objectif de promouvoir le côté artistique d’un pays. De ce fait, elle peut demander un soutien afin de faire en sorte que la culture locale d’un territoire ultramarin soit promue.

Le Fonds d’Aide aux Échanges artistiques et culturels de l’Outremer permet d’améliorer la situation des artistes ultramarins. Ce fonds est directement débloqué par le ministère de la Culture et de la Communication. Elle va leur permettre de réaliser un quelconque projet artistique.

Le soutien apporté à ces associations ultramarines permet de faire connaître les artistes locales à l’échelle internationale. Elles ont pour objectif de créer des liens et des échanges entre les pays des DOM-TOM et le reste du monde (l’hexagone, les pays européens et les autres pays du globe).

En Outremer, soutenir une association permet de faire perdurer les manifestations culturelles. C’est le cas pour les divers festivals et journées à thèmes. Le plus souvent, c’est le ministère et la direction générale des Outremers qui s’en occupent.

À travers le sport

Cet univers est surtout dédié aux jeunes qui aiment le sport. À la base, les associations en Outremer recherchent de l’aide pour la réalisation d’un projet éducatif visant à développer le sport sur une plus grande échelle. Elles ont besoin d’un partenariat qui permet d’offrir aux jeunes qui n’ont pas les moyens d’approfondir les disciplines qui les intéressent.

Le soutien aux associations se traduit également à travers la réalisation de manifestations sportives. Le domaine du sport est un univers qui a réellement besoin de soutien dans les Outremers. Il rencontre les mêmes problèmes que le domaine de la santé. En d’autres termes, il y a le manque d’infrastructures et de moyen qui pèsent encore sur eux. C’est le cas pour la Martinique, la Guadeloupe et les Antilles.

Les démarches pour demander le soutien à une association en Outremer

Une association, tout comme les collectivités ont la possibilité d’avoir un soutien. Nous avons pu voir précédemment les domaines dans lesquels elles sont soutenues. Cependant, avant d’atteindre ce stade de la concrétisation d’un projet, il faut effectuer une demande de soutien.

Pour cela, il faut rédiger une lettre qui mentionne avec exactitude la raison du projet et le type de soutien souhaité. Si c’est de l’argent, il faut préciser la somme désirée. Si c’est un soutien matériel, il est important de mentionner tous les détails dans la demande.

Pour les pays d’outre-mer, une demande de soutien s’accompagne du formulaire CERFA n° 12156*03. Le dossier doit être complété en bonne et due forme. Puis, envoyer par voie postale à l’intention du directeur général des Outremers. Il est également possible de faire la démarche par voie électronique.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here