En qualité de spécialiste, l’orthophoniste est une personne qui intervient sur prescription médicale dans la correction de troubles de communication. Ce métier est très jeune et très souvent exercé par les femmes. Si vous aimez aider les gens et que vous êtes bons en langage, alors ce métier est fait pour vous. Découvrez dans ce guide, comment y arriver.

Quelles sont les missions d’un orthophoniste ?

La plupart des praticiens de métier travaillent à titre libéral dans leurs cabinets. Les horaires sont souvent coûteux et ce sont ceux qui ont les moyens qui y vont. Cependant, d’autres orthophonistes travaillent dans le secteur public en tant que salariés. C’est un métier qui exige un bon sens de relations humaines.

Suite au nombre d’enfants et de personnes présentant des troubles de langages, on assiste à l’exercice du métier d’orthophoniste. Ainsi, le travail de ce dernier consiste à :

  • Corriger et améliorer la communication, l’expression orale et écrite des patients ;
  • Identifier et définir le dysfonctionnement afin d’établir une thérapie adaptée au patient en question ;
  • Concevoir les programmes de séances ;
  • Rassurer le patient pour qu’il soit confiant ;
  • Procéder aux actes de dépistage et à des bilans ;
  • Participer à des formations et recherches sur les maladies pathologiques ;
  • Diriger les campagnes de lutte contre les maladies pathologiques ;
  • Travailler avec les autres professionnels du secteur médical.

Quelles sont les qualités requis pour exercer ce métier ?

Généralement, la grande partie des patients qui présentent les troubles de communications sont des enfants en âges scolaires. Dans certains cas comme l’AVC et les opérations chirurgicales, les adultes aussi consultent des orthophonistes sur ordonnance. Pour établir une rééducation, le spécialiste se base sur les tests et les exercices qu’il a fait subir au patient.

D’un autre côté, ce métier requiert quelques atouts. Ainsi, pour être un orthophoniste, il faut :

  • Savoir écouter, patienter et être pédagogique,
  • Bien maîtriser la grammaire et l’orthographe,
  • Être sociable et maîtriser la psychologie,
  • Être impliqué et aimer le travail.

Quelles sont les formations à suivre ?

L’exercice de cette fonction demande un certificat de capacité d’orthophonie. Ce certificat est obtenu après 5 ans de formation. Les études peuvent être réalisées à l’université de médecine ou en école d’orthophonie.

Il y a de nombreux centres de formation dans des pays et l’entrée se fait sur un concours. En France par exemple, il y a 18 centres de formation pour environ 850 personnes par an. Aussi, les places sont chères et le plus souvent, on conseille aux candidats de suivre une préparation au concours.

Le concours est basé sur une épreuve écrite et une dernière épreuve orale en cas d’admissibilité. Moins de 5 % des candidats sont reçus par an. En orthophonie, il y a des formations complémentaires comme la neurologie, le langage de signes, l’étude comportementale pour ceux qui désirent se spécialiser. On exige aussi des formations en vaccinations vu que le métier d’orthophoniste est du secteur médical.

En réalité, le but de la formation dans ce domaine, c’est l’acquisition du savoir dans les matières comme : les sciences humaines et sociales, les sciences physiques et techniques, les sciences biomédicales. En complément de formation, il y a aussi les stages en entreprise.

Quels sont les débouchés et évolutions de ce métier ?

De nombreux orthophonistes travaillent en cabinet pour être mieux aisé dans leur métier. D’autres décident de travailler dans des centres de soins comme la rééducation, le service de neurologie, la pédiatrie, les instituts médico-pédagogiques …

Il est également possible de faire les 2, c’est-à-dire travailler en libérale et être salarié. Vu que le nombre de places dans les écoles sont limitées, les diplômés trouvent facilement du travail.

En orthophonie, le taux de chômage est très insignifiant et de plus, le métier ne connaît pas de crise. Selon les études, 83 % des certifiés sont embauchés sur une durée indéterminée en sortant de leur école.

Un praticien hospitalier peut s’installer dans un cabinet et intégrer de nombreuses professions médicales. Il peut également préparer un diplôme de cadre de santé après ses 5 ans de pratique professionnelle. De plus, après son diplôme d’orthophonie, il peut se spécialiser dans l’apprentissage de la voie œsophagienne.

Quel est le salaire d’un praticien du métier ?

Généralement, un orthophoniste gagne aux alentours de 1700 euros brut s’il travaille en fonction publique et 2900 euros bruts s’il travaille dans un cabinet. Les honoraires d’un praticien qui exerce en libéral sont fixés par convention entre la profession et les caisses d’assurance-maladie.

L’orthophonie est un domaine de la santé qui est plutôt intéressant et requiert la patience. C’est un secteur où il y a assez de débouchés pour tous les diplômés. Découvrez aussi notre article pour devenir un data analyste.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here