Les pays d’outre-mer font beaucoup parler d’eux ces temps-ci. Ils sont présentés comme des eldorados en termes de placement financier. En réalité, il y a plusieurs secteurs dans lesquels il est intéressant d’investir en outre-mer. D’ailleurs, des dispositifs confortables sont mis en place pour encourager les Ultramarins et les investisseurs métropolitains.

Investir dans l’immobilier en Outre-mer

La situation économique en Outre-mer s’améliore progressivement. Surtout, en ce qui concerne l’investissement immobilier. Toutes les conditions ont été repensées selon la loi « égalité réelle Outre-mer ». Celle-ci vise à réduire l’écart du développement ultramarin avec celui de la métropole.

Les points à ne pas rater

Investir dans les territoires d’outre-mer expose à une faible imposition. Toutefois, il est préférable de prendre les mesures nécessaires avant de finaliser le projet. Par exemple, il est judicieux de faire une simulation de la démarche auprès d’un spécialiste en montage fiscale. Les résultats de cette démarche vont déterminer si l’investissement va être rentable ou non.

Autrement, il y a quelques conditions d’éligibilité à prendre en compte. Par exemple, le contribuable doit apporter des preuves écrites témoignant de sa domiciliation fiscale sur le sol métropolitain. S’il est ultramarin, il doit aussi fournir les mêmes preuves.

Les avantages fiscaux générés par la démarche

Toute personne réalisant un investissement immobilier ultramarin se voit obtenir une réduction fiscale. Mais avant d’arriver à ce stade, il y a des démarches à suivre. Entre autres, il faut que l’investissement se fasse à travers l’acquisition ou la construction de logement neuf. Ce dernier peut être mis en location ou habité par le propriétaire, ce n’est pas un souci.

Dans le cas où le logement est loué à une tierce personne, il doit le rester durant au moins 5 ou 6 ans. Le loyer imposé doit correspondre à celui que la législation prévoit. Il doit aussi dépendre du type de logement et de l’emplacement géographique de celui-ci.

La réduction d’impôt s’élève à 25 % dans le cas où le logement va servir de résidence principale. Il varie entre 40 et 50 % dans le cadre d’un logement locatif. Toutefois, il faut savoir que la réduction d’impôt appliquée va également dépendre du prix d’achat du logement. Si la maison est de seconde main et qu’elle a été réhabilitée, l’imposition va dépendre du coût des travaux de réhabilitation.

Investir dans le tourisme en Outre-mer

Le caractère exotique et tropical des pays d’outre-mer en fait des lieux propices à l’investissement touristique. D’ailleurs, ces territoires occupent 97 % de la zone maritime française. Puis, 80 % de la biodiversité de la France se trouve dans ses territoires localisés en dehors de l’Europe.

La croisière ultramarine, un secteur propice aux investissements

Le passage des bateaux de croisière dans les zones ultramarins est un privilège pour eux. Ce sont des destinations qui sont beaucoup appréciées par les croisiéristes. Que ce soit dans les Antilles, les Caraïbes ou autres. En guise de preuve à l’appui, la réservation des billets de croisière pour ces territoires a connu une hausse d’environ 6 % en 3 ans. C’est-à-dire depuis 2016 jusqu’à maintenant.

Le nombre de passagers en escale dans les pays d’outre-mer ne cesse d’accroître. C’est un cas qui est constaté, notamment à la Guadeloupe et en Martinique. Le taux de touriste de passage dans ces endroits a nettement augmenté. Les études menées sur le sujet ont révélé une augmentation de plus de 46 %. En d’autres termes, cela fait plus de 120 000 passagers en plus depuis 2017.

Ce genre de situation facilite l’investissement dans le secteur du tourisme. Mieux encore, cela permet d’avoir un ROI ou un retour sur investissement rapide. La situation de l’île de la Réunion en est le témoin. En deux ans, le nombre de bateaux de croisière a augmenté de 35. Une opportunité pour les habitants et pour le gouvernement.

L’outremer pour un investissement touristique durable

Les territoires d’outre-mer sont éparpillés dans 3 océans différents (l’océan Indien, Pacifique et Atlantique). De ce fait, ils ont tout pour se mettre au tourisme vert. Tous les critères sont réunis pour réaliser un investissement durable dans le secteur du tourisme.

Les courants marins et le vent facilitent l’implantation d’éolienne en tout genre. Il y a celle qui fonctionne avec les vagues, avec le vent et les éoliennes qui marchent avec la force des marées.

La Polynésie française est un bon exemple qui témoigne de l’intérêt du tourisme durable dans l’outremer. Elle dispose d’un système de climatisation qui fonctionne à l’aide d’eau de mer. Cette technique permet de réduire la facture destinée à la climatisation d’au moins 85 %. C’est une grande opportunité, surtout lorsque le coût de climatisation fait pas moins de 40 % des factures à payer.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here