Selon le dernier rapport de l’OMS, 15 % de la population mondiale souffre d’une forme de handicap. Ces personnes font souvent face à des obstacles, aussi bien en termes d’éducation que dans le monde professionnel. De nos jours, près de 8 entreprises françaises sur 10 comptent au moins un salarié handicapé dans leur équipe. Comment mettre en avant l’inclusion du handicap dans le travail ? Réponses.

Comment mettre en avant l’inclusion du handicap dans le travail ?

De nos jours, 14 % des personnes handicapées sont en situation de chômage en France. Depuis 1987, elles intègrent l’équipe des entreprises comptant plus de 20 salariés, une obligation légale. D’ailleurs, en adoptant cette politique, la société stimule l’innovation et attire davantage de nouveaux talents. Opter pour la diversité et l’inclusion encourage l’engagement des collaborateurs. Comment mettre en avant l’inclusion du handicap dans le travail ?

Promouvoir un recrutement inclusif

Promouvoir un recrutement inclusif

Le handicap se présente sous trois principales formes : incapacités physiques, sensorielles ou mentales. Or, la discrimination et la stigmatisation représentent souvent un frein majeur empêchant les personnes handicapées de participer au processus de décision en entreprise. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de faciliter leur emploi. D’ailleurs, il est ici question de compétences et non de capacités physiques. Il est ainsi recommandé de miser sur la diffusion d’une offre inclusive, l’objectif étant de n’exclure aucun profil. Pour susciter l’intérêt des talents de tous horizons, le savoir-faire et les compétences doivent être ciblés, et non les diplômes et l’expérience. D’un autre côté, pour lutter contre la discrimination du handicap, il convient de proposer des places de parking réservées aux véhicules adaptés aux personnes handicapées.

Faciliter l’inclusion des personnes en situation de handicap

Après le recrutement d’une personne handicapée, l’étape suivante consiste à réussir leur intégration. Pour mettre en avant l’inclusion du handicap dans le travail, il est nécessaire de favoriser les relations entre travailleurs affectés et managers. Les salariés concernés ne doivent pas se sentir isolés. Il est important de les encourager à exprimer leurs besoins et à parler de leurs difficultés. Il convient également de mettre en place un environnement de travail sain. Les aménagements concernent aussi bien le matériel utilisé ou le poste de travail, entre autres. D’un autre côté, le télétravail représente aussi une option afin de faciliter l’intégration des individus handicapés.

Sensibiliser les collaborateurs à la situation de handicap

Pour les employeurs, cette action est un levier déterminant afin de soutenir l’intégration des personnes souffrant d’un handicap. Il est donc important de mobiliser tous les collaborateurs afin d’assurer la réussite du processus d’inclusion. Pour ce faire, plusieurs options sont envisageables. Par exemple, le directeur des ressources humaines peut contacter des associations de soutien spécialisées. D’une manière générale, elles mettent en place des modules de formation sur mesure et des applications dédiées.

Le handicap en entreprise : comment favoriser le bien-être de tous ?

Le handicap en entreprise : comment favoriser le bien-être de tous ?

Le bien-être au travail est primordial pour motiver les équipes et renforcer la compétitivité de l’entreprise. Il est également essentiel pour préserver la santé des travailleurs handicapés, aussi bien physique que mentale.

En vue d’assurer le bien-être en entreprise, les employeurs sont tenus d’appliquer un management adapté. Pour les établissements comptant plus de 250 employés, la nomination d’un référent est une obligation légale. Ce professionnel a pour mission de faciliter le quotidien du salarié souffrant d’un handicap. Il s’assure que tous les collaborateurs bénéficient d’un traitement équitable, notamment dans l’accès aux promotions et aux formations. Les possibilités d’évolutions professionnelles doivent être égales pour tout un chacun. Ainsi, il est indispensable d’impliquer tous les salariés dans les projets.

Il est recommandé de mettre en avant l’inclusion du handicap dans le travail et d’améliorer la qualité de vie des salariés. Faire un état des lieux en amont constitue la première étape de la mise en place d’une politique de handicap. L’objectif consiste à identifier les actions menées et les organisations établies. Il est également important de prioriser les échanges avec le service de santé au travail (SST). Le plan d’action adapté, basé sur la communication interne favorisant l’acceptation du handicap, est ensuite défini en fonction des résultats de cette analyse.

Des associations de soutien proposent des formations permettant d’adopter une meilleure approche concernant le handicap en entreprise. Ces formations sont financées par les organismes dédiés tels que l’Agefiph. Les séances peuvent porter sur la sensibilisation ou sur l’accueil et le maintien dans l’emploi du travailleur handicapé, entre autres.

Organiser des ateliers ludiques représente également une solution parfaite pour faciliter la communication et libérer la parole. Ils peuvent porter sur un débat sur le handicap, une simulation des difficultés visuelles, motrices ou posturales, la langue des signes, etc.

Les News d'Outres Mers