Les États-Unis représentent le marché le plus riche au monde avec environ 15% de l’économie mondiale. Pas étonnant donc qu’un grand nombre d’entrepreneurs issus d’horizons et de secteurs d’activités différents tente chaque année sa chance sur le sol américain. Les nombreux avantages offerts par le pays comme les démarches administratives souples ou les larges opportunités commerciales ne suffisent pourtant pas à assurer le succès d’une nouvelle entreprise. Analyse, étude, anticipation et préparation sont de mise pour que votre future société connaisse le succès escompté. Voici quelques conseils pour que votre implantation aux États-Unis soit une réussite.      

Réussir sa communication externe avec son tampon encreur

Le premier élément auquel vous ne penserez certainement pas, mais qui a pourtant une importance capitale dans votre stratégie de communication, c’est le tampon encreur. Oui, ce petit outil qui fait aujourd’hui partie intégrante de toutes les entreprises à travers le monde a son rôle à jouer dans la réussite et le développement de votre future entreprise aux États-Unis. En plus de fluidifier les tâches administratives, il renseigne les collaborateurs, partenaires et clients sur votre société. Sur le sol américain plus qu’ailleurs, où la relation de confiance est le socle de l’entrepreneuriat, une empreinte originale et efficace fait toute la différence. Vous pouvez vous rendre sur un site tel que http://www.tremplinentreprises.com/le-tampon-encreur-pour-votre-entreprise-aux-etats-unis/ pour en savoir plus sur la réglementation qui entoure sa création.

Connaître parfaitement la réglementation et les pratiques du marché américain

L’environnement juridique a une place très importante aux États-Unis. Vous devrez donc faire en sorte d’être parfaitement en règle avec la protection des données, la résolution des conflits, la propriété intellectuelle, les contrats… Aussi, implanter son entreprise aux USA est un peu plus complexe en raison de la structure du pays. Vous devrez en effet composer avec les différents systèmes juridiques : de l’État, de l’État fédéral dans lequel vous vous installez ou même parfois avec le système local. À l’heure de lancer votre société, il sera peut-être intéressant de faire appel à un avocat. Ce professionnel qui porte la casquette de conseiller juridique ou de rédacteur de contrat vous sera d’une grande aide dans toutes vos procédures.

Aussi, ne partez pas du principe que si votre produit ou le service que vous proposez rencontre un grand succès en Europe, il en sera de même aux États-Unis. En effet, vous devrez avant tout mettre en place une étude de marché poussée et un business plan bien détaillé afin de vous assurer que votre projet est viable sur ce territoire. Sachez également que les codes et les pratiques du marché auquel vous vous attaquez sont bien différents de ceux du marché français. Vous devrez ainsi prendre en compte l’esprit d’entreprise américaine, très important dans cette partie du monde, là où le « self-made-man » (le mérite et le travail) et le fameux « Time is Money » (Le temps c’est de l’argent) règnent en maîtres.

Connaître parfaitement la réglementation et les pratiques du marché américain
Source : shutterstock.com

Monter son équipe commerciale

S’entourer de collaborateurs en qui vous avez confiance est primordial. Rien ne vous empêche de vous implanter avec votre équipe française. Mais sachez qu’américaniser votre team peut s’avérer très intéressant. Et bien que cela paraisse évident, de nombreuses entreprises négligent pourtant ce point. Embaucher du personnel local ou s’associer avec des Américains permet dans un premier temps de faire tomber la barrière de la langue et de comprendre le mode de fonctionnement et les habitudes spécifiques du monde des affaires aux États-Unis. C’est d’autant plus important que le management des équipes locales est différent de celui que vous avez jusqu’alors connu en France ou en Europe. Il n’est pas rare qu’un chef d’entreprise gère sa société comme il pourrait gérer une équipe de football américain. Les expressions spécifiques liées au sport, voire à l’armée sont d’ailleurs communes et la dimension personnelle est très présente : appeler un collègue ou un partenaire par son prénom n’est pas considérer comme un manque de respect, au contraire, c’est une pratique qui a pour objectif de mettre tous les acteurs de l’entreprise sur un même pied d’égalité. Enfin, s’entourer de partenaires qui connaissent le marché aura tout simplement pour résultat de développer plus rapidement vos connaissances des bonnes pratiques locales et d’améliorer votre image.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here