De nos jours, il est important de trouver des partenaires commerciaux fiables pour vous aider à atteindre vos objectifs. Un partenaire commercial peut être un conseiller de confiance, ou une autre société commerciale qui exerce une activité complémentaire à la vôtre. Lorsque l’on choisit un partenaire commercial, il est très important de s’assurer de sa réputation, de sa solvabilité et de la confiance que l’on peut lui apporter. Voici trois conseils pour préparer des partenariats commerciaux réussis et sûrs.

1. Analyser la réputation de la société sur les réseaux sociaux

Les entreprises qui jouissent d’une solide réputation sur les réseaux sociaux sont susceptibles d’être fiables et dignes de confiance. Il est en général facile de trouver des informations sur ces sociétés en recherchant leur nom sur les différents réseaux sociaux. Si elles sont honnêtes et n’ont rien à se reprocher, elles fournissent facilement des informations sur leur entreprise, leur situation financière et leurs produits. Que vous soyez ou non déjà en contact avec un partenaire commercial potentiel, rechercher la réputation de ce partenaire sur les réseaux sociaux est donc une bonne première approche.

Vous pouvez même surveiller la réputation de vos partenaires actuels. Cela peut vous permettre d’anticiper d’éventuels problèmes. Si vous notez des déviances d’un partenaire vis-à-vis de la relation client par exemple, qui vont à l’encontre de vos valeurs, vous choisirez peut-être de rompre votre collaboration. Car cela pourrait nuire à la réputation de votre propre entreprise. La présence en ligne d’une entreprise peut fournir des informations importantes sur les problèmes potentiels de l’entreprise.

2. Vérifier l’existence juridique d’une société en demandant un extrait Kbis

Toute entreprise commerciale immatriculée en France doit être inscrite au registre du commerce des sociétés (RCS). À ce titre, elle doit posséder un extrait Kbis, qui joue le rôle de carte d’identité de l’entreprise.

Que contient l’extrait KBIS ?

Ce document juridique contient toutes les informations à jour d’une entreprise commerciale : 

  • nom du greffier du tribunal de commerce qui a enregistré l’immatriculation ;
  • raison sociale ;
  • adresse du siège principal ;
  • forme juridique ;
  • numéro Siren ;
  • code NAF ou APE ;
  • montant du capital social ;
  • date de création et durée d’existence ;
  • description du domaine d’activité ;
  • nom du site internet ;
  • nom et identité détaillée du dirigeant principal, des administrateurs et des commissaires aux comptes ;
  • décisions du tribunal de commerce en matière de redressements et liquidations judiciaires.

Comment obtenir un extrait KBIS ?

Vous pouvez demander à toute entreprise de vous fournir son Kbis afin de vous assurer de son existence juridique, de ses statuts et d’être informé d’éventuels problèmes juridiques auxquels elle aurait été confrontée. Sachez que cet extrait doit être daté de moins de trois mois pour être valide. La société commerciale doit avoir la capacité de vous fournir cet extrait en moins d’une semaine. Ce document peut être obtenu en ligne gratuitement par le chef d’entreprise. Si elle ne peut vous fournir cet extrait, c’est qu’elle veut peut-être vous cacher quelque chose. Méfiance donc.

Vous pouvez faire la demande vous-même d’un Kbis directement auprès du tribunal de commerce. Cette démarche est payante, alors qu’elle peut être gratuite pour le dirigeant de l’entreprise à laquelle vous vous intéressez. Ainsi, vous pouvez récupérer le Kbis d’une société afin de vérifier son existence légale et son inscription au RCS. Cette demande d’extrait peut être faite par tout personne recherchant des informations sur une entreprise. 

Comment obtenir un extrait KBIS ?
Source : shutterstock.com

3. Vérifier les bonnes pratiques de l’entreprise en son site web

La troisième piste pour vérifier la solvabilité et le sérieux d’une entreprise et d’étudier son site internet. Les entreprises fonctionnent différemment et leurs sites internet donnent souvent un aperçu de leurs meilleures pratiques. Les sites Web de certaines entreprises répertorient toutes leurs procédures afin que vous puissiez les suivre, tandis que d’autres fournissent très peu de détails. Un point important à vérifier est la présence de mentions légales et de conditions générales de vente qui doivent être conformes aux réglementations en vigueur. Les informations exigées dans les mentions légales varient en fonction du statut de l’entreprise. Ainsi, pour une société, le site doit contenir des mentions précises concernant l’identité de l’entreprise (dirigeant, numéro SIRE,…), l’identité de l’éditeur et de l’hébergeur du site, les conditions générales de vente (CGV), l’utilisation de cookies et la politique de confidentialité pour les données personnelles. 

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here