Traduit de l’anglais, le Lean management n’est rien d’autre que le « management maigre ». Cependant, cette traduction n’indique vraiment pas la complexité de la notion et des difficultés qui s’y associent. Initié en effet dans les usines japonaises de l’industriel Toyota, le Lean management ou « gestion au plus juste », désigne un système d’organisation qui se concentre sur la gestion sans gaspillage.

Les principes du Lean management

Quatre principes fondamentaux gouvernent le Lean management et constituent les bases de la pensée de Lean (le créateur du concept). Il s’agit en premier lieu de « la philosophie du long terme ». En effet pour Lean, il faut éviter de baser ses décisions sur des objectifs financiers à courts termes. Il vaut mieux, les baser sur une philosophie à long terme.

Le deuxième principe de ce concept repose sur la croyance que « les bons processus, donneront les bons résultats ». Il faut de ce fait assurer : la fluidité (pour mettre au grand jour les problèmes), une résolution immédiate des problèmes (de préférence du premier coup), la standardisation des tâches, le contrôle visuels de ces dernières et la fiabilité des méthodes et technologies utilisées.

Ensuite, l’un des autres principes du Lean management est la nécessité « d’apporter de la valeur à l’organisation en développant les personnes ». Lean, pour atteindre ce principe propose alors de : cultiver les leaders, faire monter en compétence les personnes de qualités et enfin, respecter et motiver ses partenaires. En d’autres termes, le Lean management préconise la formation des individus et des équipes exceptionnelles qui sauront appliquer la philosophie adoptée par l’entreprise.

Enfin, le dernier principe est celui qui vise « la résolution continue des problèmes comme étant un vecteur d’apprentissage ». Ce principe conduit à toujours aller sur le terrain, prendre les décisions par consensus et surtout l’amélioration continue. Vous pouvez découvrir comment appliquer le lean management dans son entreprise.

Quels sont les avantages du Lean management ?

Introduite depuis 1970 par Toyota, ce type d’organisation de l’entreprise a fait ses preuves et les perspectives sont alléchantes. Le Lean management, une fois adopté et bien utilisé, présente de nombreux avantages dont la possibilité d’accroitre la productivité de 50%.

Parmi les autres avantages on peut citer : la mise en place d’une démarche sur le long terme. En périodes de crise, cette démarche peut s’avérer très intéressante dans la mesure où elle permettrait de diminuer les coûts de la main d’œuvre et des effectifs.

Ensuite, elle assure la stabilité de l’entreprise. En effet, ce type de management permet très rapidement de déceler les leaders et de faire monter en compétence aussi bien les fournisseurs que les salariés.

Mieux, l’un des principaux avantages de cette méthode est le fait qu’elle permet de lutter contre le gaspillage. Elle facilite la digitalisation de l’entreprise et à l’heure des nouvelles technologies et des outils digitaux, elle permet d’automatiser les taches grâce au numérique.

Elle s’attaque également aux organisations hiérarchiques redondantes en promouvant un management qui donne plus de place à la responsabilité des collaborateurs et à leur autonomie.

Les limites du Lean management

Comme toute méthode, cette dernière a également ses limites. Il s’agit tout d’abord d’un management « désincarné ». Selon Anne-Marie Dujarier, il n’y a que de grands diplômés dans le conseil des entreprises qui adoptent cette méthode. Ceux n’ont, en général, n’ont jamais mis les pieds sur le terrain et n’ont donc aucune connaissance des réalités sur place.

Ensuite, il a été révélé que pour des raisons culturelles, on peut souvent assister à un détournement des principes de bases mis en place par Toyota, et ce si la méthode est généralisée. De même, il a été constaté que cette méthode devient un prétexte pour licencier les employés indésirables.

Enfin, ce type de management, constitue un risque pour la santé des travailleurs. En effet, l’intensité du travail demandé, la pression entrainant le stress, le manque de solidarité… entrainent souvent (selon l’Institut National de Recherche et de Sécurité « INRS ») des troubles psychosociaux et musculo-squelettiques.

Mais elle (INRS) souligne également qu’une entreprise vigilante qui adopte sa vision sur le long terme (avec le Lean management ou quelques-uns de ses outils) peut permettre une amélioration des aspects de la santé et de la sécurité au travail.

Le Lean management peut apparaître dans certaines entreprises comme une vraie révolution. Cependant sa mise en œuvre nécessite une véritable préparation, une sensibilisation mais et surtout une formation des salariés. Le risque en cas de non prise en compte de ses préalables est d’assister à des blocages difficiles à surmonter. Il faut alors se faire accompagner pour s’assurer le succès.

Comment déployer efficacement le Lean management ?

Le Lean management est une excellente méthode pour la bonne gouvernance d’une entreprise. Elle permet non seulement de réduire les gaspillages, mais également d’améliorer la productivité. Toutes les firmes ne la pratiquent pas et même parmi celles qui l’adoptent, certaines connaissent un grand échec.

Développer un bon plan d’action

Avant toute chose, il faut planifier votre labeur et pour le faire, il est recommandé d’intégrer dans le plan les points suivants :

1)      Procéder à une auto-évaluation

Vous devez faire une auto évaluation de la situation actuelle de votre entreprise c’est-à-dire votre chiffre d’affaire et vos bénéfices. Faites part de cela aux entreprises qui sont partenaire à vous. Elles pourront vous aider à mieux cerner vos difficultés.

2)      Elaborer un processus bien définir

Elaborer un algorithme qui vous permet de faire correctement un travail. Cela va vous aider à avoir un bon produit fini et à éviter les répétitions. Que votre plan soit différent de celui de vos concurrents sur le marché.

3)      Suppression de tout ce qui est encombrant de l’organisation

Commencer à identifier les superflus c’est à dire les surstockages, les défauts de fabrication, les pertes de temps.

4)      Prévoyez l’externalisation quand il y aura beaucoup de boulot

C’est une pratique qui consiste à transférer certaines activités de l’organisme à des prestataires habiletés, surtout si cela ne fait pas partir de vos domaines de compétence.

5)      Collectez les données nécessaires pour atteindre votre but

Rassemblez toutes les informations dont vous avez besoin dans tous les secteurs qu’il soit. Cela s’appelle le brainstorming.

6)      Faites des formations

Apprendre de nouvelles techniques à toujours été un moyen simple de gagner. Il faut faire des enseignements à l’interne et aussi à l’externe en amenant les experts   d’ailleurs.

7)      Soyez constant

Maintenez votre système, ça permet d’obtenir des effets rapides, fiables et quantitatifs pour avoir un bon bénéfice.

Comment se passe le déploiement proprement dit ?

Pour utiliser les accessoires Lean, vous devez suivre ces étapes :

1)      Commencer avec un projet pilote

L’agent en charge du projet doit avoir une certaine expérience du domaine. Il peut également se fait aider par d’autres personnes externes à l’entreprise. Le projet doit être bien défini par des objectifs qui doivent être atteints pour obtenir de meilleurs résultats.

2)      Créer une nouvelle organisation et faire évoluer les comportements

Il faut définir les projets à court, moyen et long terme. Définir comment les atteindre permet de mobiliser le personnel. Scinder en plusieurs groupes, cela aide à obtenir rapidement un bon rendement.

3)      Déployer la démarche et changer les habitudes

Cette étape consiste à former les employés, chiffrer les gains, résoudre les problèmes, communiquer en interne.

4)      Achever la conversion et ancrer la culture

Instaurer et maintenir une démarche de façon permanente permet une amélioration continuelle de l’entreprise. Reste sur une position ferme tout en étant en perpétuel changement. Pour y parvenir, il faut déployer une stratégie du changement.

En combien de temps sa réalisation est-elle possible ?

On ne peut pas déterminer une durée fixe de faisabilité pour ce système. Tout dépendra surtout de la main d’œuvre, de la maturité du personnel et de sa prompténéité dans l’exécution des tâches.

Les ressources matérielles doivent être aussi au point parce qu’une machine défectueuse peut entrainer la lenteur des besognes. Les finances, en sont également pour quelque chose. Comme on le dit souvent pour motiver quelqu’un à bosser, il faut bien le payer.

Avoir une démarche Lean à la crème suscite beaucoup d’effort à fournir. Pour y arriver, entourez-vous uniquement de ceux qui ont la même vision que vous. Il est obligatoire de respecter les principes et outils de cette dernière puisque réussir ce déploiement entraine la transformation totale de la société.

Les News d'Outres Mers

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here